Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Torgan's Greyhawk

... 25 ans d'aventures ...

Aventures fantastiques en Flanesses


Le journal d'Inwind d'Ismaël - chapitre 2

Publié par Torgan sur Nov 23 2012, 17:56pm

Catégories : inwing d'ismael, temple du mal elementaire, hommlet, nulb, verbobonc

Le journal d'Inwind d'Ismaël - chapitre 2

10 Fruitfall 5039

Ce matin, en se levant, le bordel reignait. Dalbert, un aventurier du Vicomte, avait été; tué pendant la nuit. Nous ne pouvons pas savoir qui est l’assassin. Mais il faut aller chez le Vicomte rembourser notre dette.

Même si nous avons été obligé d’utiliser des moyens détournés (pour le striptease), la dette à été bien remboursée. La fin vaut les moyens. J’espère quand même que Galéo n’aura pas trop de problèmes avec les dames du Vicomte.

Toujours-est-il que la nièce du Vicomte à l’air de l’aimer beaucoup.

11 Fruitfall 5039

Nous avons cherché Galéo partout ce matin. Finallement, il nous est apparu en tenant Galéa (?!?), la nièce, par la main. Il nous a annoncé qu’ils allaient se fiancer.

Présenté au père de Galéa, Galéo devra faire ses preuves avant de pouvoir épouser sa promise.

Toujours-est-il qu’il nous faut préparer le voyage pour aller à la recherche de la Lyre.

Le journal d'Inwind d'Ismaël - chapitre 2

12 Fruitfall 5039

Aujourd’hui, le chevalier Arkam D’Ilium (le beau-père de Galéo) nous a convoqué afin de s’informer sur notre voyage. Pendant l’entretient, Galéa est descedue en cotte de mailles, elle voulait nous accompagner. Après de nombreuses discussions, Galéa est renvoyé dans sa chambre où elle s’enferme.

Enfin, Galéo nous demande de passer la nuit chez le chevalier Arkam. Bonsoir confident.

13 Fruitfall 5039

Nous sommes parti ce matin vers, à mon grand damn, Hommlet. Sur la route, nous avons été suivis par des « ombres ». Sous la surprise, Kent-Janes a crié et a fait peur aux chevaux. Nous nous sommes alors retrouvés par terre. C’est ainsi que Galéa nous a retrouvés. Elle s’est echapée pour venir nous retrouver.

À ce moment, des gardes nous ont retrouvés et, m’ayant reconnu, nous mettent en éta d’arrestation. Aprés une course poursuite, les gardes ont fait demi-tour, charmés par la musique d’une lyre. Un homme chauve venait de nous sauver.

J’ai alors dû donner de fausses explications à mes amis. Kent-Jane va me grimer.

Archives