Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Torgan's Greyhawk

... 25 ans d'aventures ...

Aventures fantastiques en Flanesses


Le journal de Crysto Telskié - Chapitre 12

Publié par Baccs sur Dec 21 2012, 09:01am

Catégories : la complainte de melinda, melinda, perrenland, crysto telskie

Le journal de Crysto Telskié - Chapitre 12

Jamais tranquilles

Après une courte pause à Traft, nous arrivons à Mélinda le 9 Sunsebb.

Ronnin me dit que le tisserand a disparu hier. Quelqu’un a frappé à la porte et il n’a plus réapparu. J’enquête mais ça ne donne pas grand chose.

Cependant, Monmirell détecte des choses bizarres. Alors la nuit je vais veiller sur les batisses.

Vers 23 heures, ça s’agite ! Une créature cauchemardesque avec des ailes, une faux (une allégorie de la mort selon certains) attaque Mélinda. Monmirell tombe dans le coma.

En même temps mais de l’autre côté du village, des loups attaquent. Mais pas des loups normaux non, des loups qui, selon les témoignages, auraient lancés des sorts.

Après s’être débarrassé de la créature, on part sur les pistes des loups restant. On arrive à en achever un, déjà blessé. Mais lorsqu’on essaie de suivre le second, on se rend compte que ses traces, pourtant bien visibles jusqu’à là, disparraissent soudainement ! Du coup on remonte les traces d’où ils semblaient venir à l’origine, et là même principe : les traces proviennent du même endroit et disparaissent soudain, comme s’ils avaient été appelés… Tout cela n’est pas sans me rappeler les premières créatures que j’avais combattu avec Ronnin. Cela me semble remonter à une éternité.

Le journal de Crysto Telskié - Chapitre 12

Alors que je reviens au village, j’apprends que Ronnin a combattu Morganthe et Soul Eater ainsi qu’un spectre (la créature qui ressemble à la mort) invoqué par le baton. Mais un autre nuage vert est apparu dans un coin et à fait fuir Morganthe, a tué le spectre puis a dit qu’il reviendrait avant de disparaître. Il s’agirait de Drelzna.

Le lendemain, on se soigne. Ronnin rassure les villageois. Monmirell se réveille de son coma mais ne peut pas officier.

Lune et moi allons prévenir les rangers.

Tout ça va retarder notre départ pour la forêt de Vesve.

Un dernier voyage

On part 2 jours après, sous la neige. On a eu le temps de préparer quelques raquettes avec Ronnin la veille.

On arrive le 28 Sun Sebb à Quaalstar, après un voyage assez pénible. Heureusement en se rapprochant des bois il y avait moins de neige.

Le soir on célèbre tranquillement le nouvel an.

Je devrais bientôt revoir Lancyne… J’espère que tout se passera bien.

On repart vers la crypte. Il y a moins de neige, ce qui n’est pas plus mal.

La nuit, la balle bleue que nous avions déjà vu, refait une apparition et flotte tranquillement, mais s’en va au bout de 10 minutes.

Le journal de Crysto Telskié - Chapitre 12

On arrive le lendemain au tumulus. Vers minuit, nous sommes réveillés. Ezabel veut nous conduire de suite. Elle ne peut pas nous guider de jour de toute façon. Elle me fait encore plus penser à Lancyne que la première fois. Quand je me suis réveillé, j’ai vraiment cru que c’était elle. Comme c’est troublant.

Elle peut pas nous en dire beaucoup plus sur là où nous nous rendons, si ce n’est que c’est à un jour et demi vers l’est.

Au matin, Ezabel s’arrête et tend une carte à Ronnin. On l’étudie un peu puis on dort, assez mal il faut bien l’avouer. On repart vers 14 heures.

Alors que la nuit tombe, la forêt semble s’assombrir, mais beaucoup plus que de par la simple obscurité… On doit approcher.

Plus on se rapproche, plus on se rend compte que la zone semble être dans une sorte de nuage de ténèbres.

Des squelettes en armures montés sur des chevaux cadavériques ne tardent pas à nous attaquer à coup de lance. Mais Monmirell, guidé par la lumière de Pélor, dissipe cette sale engeance mort-vivante. On finit par trouver l’entrée de la caverne indiquée par Ezabel. Au moins l’espèce de brouillard ne fait pas effet ici.

La grotte a cependant dû être habitée, en témoignent 2 énormes squelettes d’environ 30 mètres de long, peut être des dragons ! Au bout de la caverne, un mur qui dénote par rapport au reste de la cavité naturelle. Comme il est vieux, nous n’avons aucun mal à le casser.

Archives