Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Torgan's Greyhawk

... 25 ans d'aventures ...

Aventures fantastiques en Flanesses


Le journal de Crysto Telskié — Chapitre 8

Publié par Baccs sur Nov 18 2012, 19:23pm

Catégories : crysto telskie, la complainte de melinda, melinda, perrenland

Le journal de Crysto Telskié — Chapitre 8

Sur le chemin du retour

Au village de la tribu, nous récupérons Gonzagues, ce dernier ayant eu le temps de se soigner de sa blessure. C’est par contre au tour de Monmirel de se reposer de ses blessures, même s’il est vrai que cela nous a fait le plus grand bien a tous. A Eru-Tovar, alors que je prenais tranquillement mon bain, un inconnu est venu me braquer avec son arbalète, me demandant ce qu’on est allé faire dans les marais. Je lui explique et il me demande alors si on est pas allé chercher un bâton noir. Comme je lui réponds que non, il dit que son chef sera content.

Le 4 Rich Fest, nous arrivons en vue de Mélinda. On apprend que Frantz n’est plus roi, c’est Karenine qui le remplace. L’armée par contre est toujours la. Quoi qu’il en soit, comme c’est le jour béni de Pelor, le village est en fête et nous sommes tous bien content d’être de retour chez nous. Mais la trêve est de courte durée car des le surlendemain je fais encore un rêve: je vois Lancyne dans un cachot, mais peut être pas le même que la dernière fois.

Le journal de Crysto Telskié — Chapitre 8

A la recherche de l’autre bout du médaillon

Pour en savoir plus sur ce médaillon, le meilleur endroit semble être Schwartzenbruin. Et donc nous y partons début Reaping. Le plus marquant dans ce voyage a sûrement été le fait que non seulement j’ai rêve de Lancyne, mais Ronnin aussi ! Il me l’avait caché mais ce n’est pas la première fois que ça lui arrive ! Hummm, je lui revaudrais ça. Il a vu une fois un elfe l’emporter sur son épaule.

Arrives à Schwartzenbruin, Miroir nous donnes quelques informations au sujet de l’objet : c’est le symbole d’un chevalier de Furyondi, Wielfried de Nalar (roturier adoube il y a environ 50 ans par Belvor III pour services rendus a la nation). Le même jour, Ronnin va prêter allégeance au roi Karenine. Nous sommes convies le soir au banquet en tant qu’hôte d’honneur.

Le roi semble moins sympathique que Frantz. Ce dernier est d’ailleurs la, ainsi que tout le gratin local (Miroir, Quiries, Menelin, Arinko…). La soirée se passe bien, d’autant plus que je suis assis a cote d’Elinore. Le barde nous distrait de ses chants et légendes, notamment l’histoire du sauvetage de Perenland par un héros dont le nom est oublie et qui a banni l’armée d’orques et de squelettes descendant de la montagne. Le barde chante aussi les louanges de Frantz et même une chanson ironique et légèrement cassante sur Ronnin, qui au final se révèle bénéfique.

Le lendemain je m’en vais voir Menelin. Une nouvelle fois, la divination ne donne rien que du noir. Enfin, au moins je sais que Lancyne est vivante. Peu après, Ronnin vient nous trouver pour nous annoncer que nous partons a Chendl, capitale de Furyondi, pour en savoir plus sur cet objet. Miroir nous y téléportera (décidément, c’est un moyen de transport bien pratique).

Le journal de Crysto Telskié — Chapitre 8

A Chendl, la cite est dans un état pitoyable. On apprend vite que la ville vient de soutenir un siège, ce qui ne doit pas être très agréable. A la bibliothèque, Ronnin trouve les informations qu’il cherche, a savoir que ce médaillon aurait sauve la vie de Wielfried plusieurs fois et que ce dernier se trouverait désormais à Bolaga, près de la foret de Vesve. Ce sera donc notre prochaine destination.

On arrive trois jours plus tard a Bolaga (On rencontre un jeunot, un certain Lars, qui nous dit avoir tue un chef orque)). Au château, tout a brûlé depuis un jour apparemment. A l’intérieur, Ronnin entend du bruit. C’est un fillette qui pleure. Elle dit se nommer Valy et être la fille de Wielfried et la dernière survivante de l’endroit. Les autres ne trouvent pas les corps des parents. Apres avoir ramené Valy à Bolaga, nous partons à la suite des orcs. Il y a des traces d’environs 40 personnes, prisonniers compris.

Au fur et à mesure qu’on avance, la forêt devient plus génante… Je me rends compte alors qu’il n’y a plus traces d’animaux, plus de bruits… Le paysage devient marécageux avec certains endroits brûlés et d’autres sans végétation sur des zones immenses… Un peu plus loin, on trouve des corps d’orques morts, apparemment tués à coups de griffes. Il y a aussi des cadavres d’elfes et d’humain morts depuis longtemps, ainsi que certains morts probablement hier. Aucun ne semble être apparenté à Valy. Mais alors que nous commençons à repartir, des elfes se relèvent d’entre les morts et essaient de nous attaquer mais heureusement Monmirell et Ronnin les repoussent facilement.

Après 2 jours de marche, les traces sont toujours là mais par contre la forêt commence à reprendre ses droits. Le soir, alors qu’on monte le camp, nous sommes attaqués. Particulièrement vaillant, je tue 4 orques ainsi que le chef. Mais ma joie sera de courte durée car parmis eux un mage humain a réussi à s’enfuir et surtout, nous devons déplorer la perte d’Akrone, lachement égorgé ! C’est une triste nouvelle au sein du groupe. Akrone avait certes des défauts mais nous l’apprécions tous. Il va nous manquer.

Le journal de Crysto Telskié — Chapitre 8

Nous l’enterrons puis repartons. Pendant 2 jours nous ne sommes pas inquiétés si ce n’est par une boule bleue qui crépite, que nous n’arrivons pas à distancer. Ronnin nous assure que ça ne sent pas le mal, ce qui en soit est plutôt rassurant. Finalement, elle part vers 4 heures du matin sans plus de velléités.

Le lendemain, on trouve les cadavres de 9 humains, tous égorgés de la veille. Il doit y avoir Wielfried dans le lot. Il y a aussi 6 orques, des zombies et un grand guerrier orque en plate noire. Dans un coin, y’a un orque aux yeux bleus qui nous dit : « ceux que vous recherchez ne sont plus, de toute façon ils n’avaient pas ce que vous cherchiez ». Sur ce il disparaît. En fait on en est pas sûr… Sur le grand guerrier il y a une épée magique ainsi qu’un demi soleil mais qui ne va pas avec celui de Ronnin. Morganthe se saisit de l’épée, une lueur rouge apparaît… En tout cas moi j’en veux pas de cette épée !

Après avoir enterrés les humains, on repart pour Bolaga. Le retour se passe bien plus calmement que l’allé.

On arrive à Bolaga le 2 Good month ; on explique la situation aux villageois. Valy est très triste ; elle parle de s’enfuir ou de venir avec nous. Personnellement je suis pour l’amener avec nous mais les autres ne semblent pas trop pour.

Le lendemain on part avec Valy à Chendl. On y arrive 3 jours plus tard. Au palais, ils nous acceuillent bien. Ils n’ont rien contre le fait de nous laisser Valy. En fouillant dans les archives, Monmirell trouve quelque chose à propos d’un cambriolage. Le cambriolleur dépeint ressemble fort à Pierre le Rouge. Ce dernier a apparemment été brigand à Chendl, faisant quelques coups d’éclats en volant les riches pour redonner les biens volés afin de reconstruire les défenses de Chendl. Entre autre, il aurait dérobé le demi médaillon !

Ayant trouvé les informations qui nous intéressent, on va repartir demain. On décide finalement d’amener Valy avec nous, à la condition que Morganthe et moi nous en occupions.

Archives